Un parcours de vie jalonné par une problématique de santé importante a forgé mon envie de mettre en lien ART & SOIN dans une visée :

- de développement personnel (photothérapie d'action sociale et culturelle en tant qu'artiste-intervenante) ;
-  thérapeutique du point de vue de la santé telle que définie par l'OMS (en tant qu'art-thérapeute une fois ma formation validée en 2022).

Déjà formée en tant qu'intervenante-artistique au CFPI/HEAR de Strasbourg (2016), je suis en cours de formation auprès d'Emilie Danchin à Bruxelles en photo-thérapie jusqu'en février 2022 (©Analytique Photographique). Emilie Danchin est formatrice agréée pour l'Europe par Judy Weiser qui a inventé cette approche et ensemble de techniques d'exploration au contact de photographies. Et je me forme actuellement en art-thérapie* moderne à l'AFRATAPEM de Tours pour pouvoir prendre en charge de façon pertinente et professionnelle des publics variés en souffrance et utiliser l'art comme processeur du soin.

Ces connaissances et compétences spécifiques et mes expériences professionnelles me permettent de proposer des ateliers de création socio-culturels, des interventions artistiques et des projets plus vastes d'établissements avec une approche originale et transversale, sérieuse et adaptée  à un public très large.

Pour qui, comment, et pour quoi ?

Autoportrait au jardin familier
Autoportrait au jardin familier
Duane Michals
Duane Michals
Diane Arbus
Diane Arbus
Polaroïd issu des ateliers « Voyage au centre de ma chambre »

LA PHOTO, UN OUTIL A L’ECOUTE DE SOI ET DES AUTRES, UN MOYEN D’EXPRESSION & DE CREATION

La photographie est un excellent outil de développement personnel. Elle favorise l’attention, l’écoute de soi et de son environnement, la prise en compte du temps comme valeur fondamentale de la vie et de la création, l’expression formelle personnelle et la verbalisation, autour d’une production par exemple. Par ailleurs, on pense souvent que la photographie n’engage que le sens du visuel mais elle engage tout le corps et tous les sens sont en éveil lors d’une marche photographique ou dans la construction d’un portrait par exemple. Elle ancre tout notre être dans le moment présent et est un excellent support de sensations, de souvenirs, d’émotions et de réflexion.

LA PHOTO-THERAPIE QU’EST-CE QUE C’EST ?

La photo-thérapie (dans le cadre d’une thérapie) ou photographie thérapeutique (dans le cadre d’ateliers artistiques) est un ensemble de techniques éprouvées depuis presque 40 ans (Phototherapy techniques, exploring the secrets of personal snapshots and family albums, Judy Weiser, 1993) et dûment démontrées par Judy Weiser, psychologue et artiste canadienne, et qui prennent comme supports de médiation thérapeutique des images photographiques (personnelles, de famille, documents de presse, photo-langages, autoportraits, …) dans l’optique d’une meilleure connaissance de soi. Cet ensemble de techniques de photo-projection, utilisées par un.e accompagnateur.trice impérativement formé.e, fait appel à toute notre mémoire (psychique, mémoire corporelle, émotionnelle, imaginaire) afin de faire émerger des souvenirs, des sensations, des émotions, souvent profondément enfouies et en fin de compte, non formulées à haute voix.

COMMENT CA MARCHE ?

L’approche photo-thérapeutique est un ensembles d’outils autour de la photographie qui permettent une projection dans les détails de l’image photographique tant personnelle que photo-langages ou documents photographiques en tous genre. Ce voyage n’est en aucun cas manipulé mais aidé par l’accompagnant.e dûment formé.e, dans un cadre bienveillant et non interprétatif. Les détails de l’image emprunts de réel renvoient la personne à sa propre mémoire (CF. ci-dessus) riche en ressentis et à même de lui permettre de verbaliser et de dénouer des problématiques de vie ancrées profondément. Ce cheminement sous forme de rêverie supervisée peut se faire, selon les outils utilisés, de manière individuelle ou en groupe autour de thématiques ciblées (respect, cohésion, émotions…) ou dans le cadre d’une exploration de meilleure connaissance de soi, à un moment de sa vie.

DANS QUELS CADRES CETTE APPROCHE PEUT-ELLE ETRE UTILISEE ?

Ces techniques photo-thérapeutiques peuvent être utilisées dans le cadre d’une psychothérapie classique avec un praticien de santé (psychologue, psychiatre) dans une optique de soins, ce que je ne pratique pas moi-même, n’étant pas praticien de santé : on parlera de « Photo-thérapie ».

Mais elles peuvent également être mobilisées par un artiste intervenant ou un travailleur social (Photographie thérapeutique) dans une optique de développement personnel lors d’ateliers socio-culturels, artistiques tous publics, dans une visée de découverte des possibilités de l’outil photo, de création, de meilleure connaissance de soi et de son rapport au monde, aux autres, d’amélioration de l’image personnelle, de réactivation de la mémoire et de la parole, de meilleure communication dans un groupe autour d’une thématique.

C’est cela que je propose : on parlera d’« approche photo-thérapeutique ». Elle peut être un élément constitutif d’un atelier, ou intervenir plus diluée dans l’approche relationnelle pendant l’animation de l’atelier.
> Vous souhaitez proposer un atelier artistique dans votre structure <